Ahhhhhhhh les disputes … Vous m’en parlez souvent sur FB ou Instagram ! Quel parent n’a jamais eu à faire face à ces guerres nucléaires pour lesquelles personne ne peut se mettre à l’abri ?! « Mes enfants se disputent tout le temps ! Comment faire ? » une question qui revient tellement souvent dans mes séances de coaching ! Je voulais t’en partager ici 2 des meilleures solutions.

Mes enfants se disputent tout le temps ! Comment faire ?

L’idée clé, pour que les disputes baissent, c’est de donner sa juste place, son juste espace à chaque enfant. Moins un enfant se sent avoir son espace vital et sa place au sein de sa fratrie, plus il va se disputer avec ses frères et sœurs. Moins il se sent protégé dans cet espace vital plus il va être dans le conflit et l’agressivité. Et c’est valable peu importe l’âge de tes enfants : s’ils sont grands ou grands ados et qu’ils se disputent encore beaucoup, c’est qu’ils ont peut-être eût du mal à trouver leur juste place plus petits. Il n’y a pas d’âge limite pour retrouver son espace au sein de sa famille. La suite va vraiment t’aider 😉.

On peut donc les accompagner sur 2 points clé : La possession et le temps

Voici ici 2 plans d’action détaillés. Prends le temps pour chacun et n’hésite pas à revenir dessus d’ici quelques jours/semaines.


Mes enfants se disputent tout le temps Comment faire ? – Étape 1 : leur apprendre la possession

Pour acquérir la capacité à partager, il est important, selon moi, de d’abord acquérir la notion de propriété et de droit (et choix) de vouloir prêter ou pas ses affaires. On a tous besoin, peu importe notre âge, d’objets, d’espace et de temps qui ne sont qu’à nous. Il me semble important de respecter ce besoin que l’on ait 2, 11, 38 ou 72 ans.

Étape 1 – Décide avec ton enfant d’un endroit, une sorte de cachette secrète inaccessible par les frères et sœurs où il pourra ranger tout ce qui n’appartient qu’à lui et qu’il ne veut pas prêter. Ça peut être une étagère en hauteur, un placard réservé , un tiroir … que vous choisissez ensemble et qui convient à tout le monde.

Étape 2 – Laisse ensuite ton loulou choisir quels jouets, livres et autres affaires, il veut mettre dans cette cachette. Soyons clair, au début, il risque de vouloir y mettre toutes ses affaires !!! Et tu peux le laisser faire, la taille de la cachette sera de toute façon une limite naturelle. (Note pour plus tard, ne pas non plus choisir une cachette secrète trop grande 😉 ).

Discipline positive, maman heureuse

Et ça c’est la version pour les petits mais c’est la même idée pour ton ado en délimitant une zone rien qu’à lui/elle où personne n’entrera par exemple. S’il/elle a sa chambre, pas de problème, mais s’il/elle la partage avec un frère ou une sœur, ça peut être son lit + 1 placard + 1 bureau …

Le reste de ses jouets/affaires deviennent alors « commun » ou en tous cas plus facilement partageables. Vérifie toutefois, cette information auprès de ton enfant car ce qui est évident pour nous peut l’être beaucoup moins pour eux.

Étape 3 – Ensuite, quand la situation se présente, lui demander quel jouet de sa cachette il veut bien prêter?

S’il ne veut rien partager, un simple « ok se sont tes affaires et tu as le droit de ne pas vouloir prêter », « Quand tu seras prêt(e), fais le nous savoir, ton frère (ou ta sœur) sera sûrement très content ».

Quand il partage, encourage ton enfant en le remerciant. Invite aussi celui qui va profiter du jouet partagé à remercier sa sœur (ou son frère). Pour toi c’est peut-être évident qu’il faut partager, mais ton enfant fait à ce moment là un effort qui mérite d’être souligné et encouragé.

Étape 4 – On peut aussi éventuellement rajouter un temps pendant lequel il veut prêter et que l’on peut visualiser avec un sablier ou une minuterie. Ça le rassurera de savoir qu’au bout de ce temps, il va récupérer son jouet. C’est alors à nous, adulte, de nous assurer que ce temps sera respecté pour lui donner confiance et envie de renouveler l’expérience.

Étape 5 – Et bien évidement, le même genre de « règles de vie » s’applique à toute la fratrie, c’est-à-dire que ce même enfant ne peut par contre pas aller se servir comme il veut dans les affaires de ses frères et sœurs. Ces refus, et donc déceptions, pourront alors également être l’occasion d’une discussion sur ce que l’on ressent à ce moment là et sur la joie et la convivialité que peut apporter le partage des jouets.

« J’ai trop peur qu’avec ta solution ils ne partagent finalement jamais »

Je sais, par expérience que les parents sont souvent très inquiets à mettre en place cette démarche de peur que finalement l’enfant ne partage plus du tout. Fais confiance au processus 😉 et vois cette étape comme un investissement à long terme sur la manière de voir et ressentir le partage, le vrai partage consenti et pas le partage forcé…

Je ne peux vraiment intégrer ce que veut dire ce mot que si je possède réellement quelque chose que j’ai réellement le choix de partager. Là seulement je peux être en état de voir tout le positif du partage. Sans ça, je le subis dans la rancœur, la tristesse ou la colère avec la crainte éventuellement de ne jamais récupérer mon jouet, ou dans un mauvais état …

Et toi, honnêtement, dis-moi, tu es toujours ok pour prêter ton tel, ta voiture, ou tes bouquins préférés? Ok, je sors !!!

Discipline positive, maman heureuse


Mes enfants se disputent tout le temps Comment faire ? – Étape 2 : leur donner de notre temps et présence

Les enfants adooooorent passer du temps avec nous, leurs parents. Et plus qu’adorer, ils ont besoin de passer du temps avec nous. Que se soit pour jouer, parler, manger … je suis sûre que tu as pu le constater avec les tiens. Et en même temps, ça peut se comprendre … Qui n’apprécie pas qu’un(e) ami(e) libère du temps pour nous et nous accorde un créneau dans sa semaine full over bookée? Qui n’aime pas que sa moitié ait planifié une soirée ou une weekend escapade à 2 pour être juste seul(e) avec nous? Bref, qui ne se sent pas important et aimé quand on lui accorde du temps et toute son attention?

 Et en même temps, avec cette vie de fous, pas facile voire impossible de trouver un juste équilibre et d’accorder à chacun son juste temps …

 Une des solutions les plus aidantes est de planifier

 Voilà comment ça s’est passé chez nous et comment je recommande aux familles de procéder quand on me pose cette question « Mes enfants se disputent tout le temps Comment faire ? »

Étape 1 – Pendant un temps de repas, on leur a dit qu’il y avait tout le temps quelque chose à faire et qu’on trouvait qu’on ne passait pas assez de temps avec chacune. On leur a dit qu’on avait vraiment envie de passer plus de temps individuellement avec elles et en couple. On leur a demandé ce qu’elles en pensaient et comment, à leur avis, on pourrait mettre ça en place?

Étape 2 – Après discussion on a décidé d’un créneau horaire et d’une fréquence. Évidement chacun fait comme il veut et peut ! Ce temps n’est pas du tout une référence. En l’occurrence nous, c’était 30 min une fois par semaine avec papa, idem avec maman. Et on peut soit sortir pour faire ces temps, soit on s’isole dans une des pièces de la maison si c’est quelque chose qui se fait dedans. Aujourd’hui ces temps ont évolué et on profite maintenant des trajets des activités des filles pour passer ces temps. Ex : après le foot, on s’arrête prendre un gouter à la boulangerie et on fait nos trajets à pied comme ça on papote, on s’arrête au parc si on veut …

Étape 3 – On a décidé que ce temps était un temps privilégié, que pour elles, donc on leur a demandé ensuite ce qu’elles souhaitaient faire chacune pendant leur temps « en amoureux »? Elles ont demandé des choses tellement simples que c’est en plus super facile à mettre en place! « Faire un jeu de société, lire plein d’histoires, regarder un dessin animé en faisant des câlins, faire un gâteau, un temps de jeux vidéos, juste un temps de discussion pour la grande » …

Étape 4 – On a sorti le programme du jour/semaine et on a noté les jours de chacune et nos soirées en couple. (Le programme du jour est un outils très précieux dont je te parle dans ce lien 😉 et qui fait partie de mon programme de coaching cadeau que tu trouveras en lien à la fin de cet article)

Étape 5 – On a passé nos temps à 2, on a kiffé et on se l’est dit !

Étape 6 – Le soir on a raconté au reste de la famille ce qu’on a le plus aimé pendant cette journée

Comme pour tout depuis le début, rien n’est magique ! Ils peuvent avoir du mal au début à respecter les temps de leur frères et sœurs, interrompre, pleurer …. Mais à force d’entrainement, d’échange, d’écoute, encore une fois, ça vaut vraiment la peine et ça aide tout le monde à trouver sa place et à être plus épanoui.

Leur accorder temps et espace pour contribuer à les aider à mieux supporter leur fratrie

On souhaite qu’ils s’aiment mais entendons nous bien qu’on leur impose des frères et sœurs qu’ils n’ont pas forcément demandé et au milieu desquels il est parfois difficile de trouver sa place.

Les autoriser à ne pas tout partager et leur accorder un temps en tête à tête leur crée une « pause » pendant laquelle il n’ont pas à (nous) partager ni à faire tout et n’importe quoi pour exister et se faire entendre ou voir.

Ces moments privilégiés sont autant de preuves qu’ils existent et qu’ils sont important pour nous et dans leur famille …

Ils ont alors beaucoup moins besoin de lutter et de se faire remarquer.

Ces 2 pistes de solutions sont vraiment très efficaces et vraiment précieuses pour instaurer un climat heureux et harmonieux à long terme et pour répondre à cette question de « Mes enfants se disputent tout le temps Comment faire ? ».

Pour d’autres outils et solutions à tes autres questions de maman, je t’offre ce programme de coaching Cadeau 🎁 👇🏼

Prends bien soin de toi et à bientôt ! – Sandrine – Ta coach 🌈

Pin It on Pinterest